La Bretagne

La Bretagne

La langue bretonne que parlait notre ancêtre Jean est une langue celtique.

1000 ans avant J.-C., les Celtes, originaires de l'Europe centrale, se répandent en plusieurs vagues, de l'Asie mineure, en Gaule et jusqu'en Armorique (habitant près de la mer), la Bretagne actuelle.

D'autres tribus passent dans les îles Britanniques auxquelles elles laissent leur nom. Une invasion, celle des Gaëls, se maintient en Irlande tout comme en Écosse et une autre, les Britonis, dans le sud de la Grande-Bretagne. Les Celtes en Armorique, se superposent aux anciennes populations qui bâtirent les mégalithes (dolmens ou tables de pierre), les menhirs (pierres levées), les tumulus (tombes), 2 à 3000 ans avant J.-C. Nous pouvons les voir de nos jours.

En l'an 58 avant J.-C., Jules César veut soumettre la Gaule à son autorité. Son lieutenant, Publius Crassus pénètre en 57 en Armorique et l'occupation romaine se fait lentement. Les Armoricains se défendent et participent en 52 à l'expédition de secours pour tenter de délivrer Vercingétorix à Alésia. En vain, les Romains gagnent. Nous connaissons tous, les aventures romancées d'Astérix le Gaulois. L'Armorique est divisée en 5 régions; celle qui nous intéresse et où se trouve Ploudiry, est habitée par les Osismes.

Les Romains, comme dans tous les pays conquis, développent le commerce, ouvrent des mines, bâtissent des aqueducs, un réseau routier dont il reste des tronçons et qui servent encore en 1950. Mais les Celtes ne se laissent pas assimiler par les Romains. Au 5e siècle, en 440, les Bretons du sud de la Grande-Bretagne, fuyant devant les pillages, des Scots et des Saxons, traversent la Manche et passent en Armorique pour s'y répandre dans la moitié de celle-ci, comprenant Ploudiry.

Ces Bretons sont déjà de religion chrétienne, et avec eux arrivent des moines qui évangélisent le pays. Est alors abandonné, l'ancien culte des Gaulois avec leurs traditions druidiques. L'arrivée des Bretons en Armorique durera des dizaines d'années. À la fin du 5e siècle, qui correspond à cette arrivée, se situe le départ des dernières forces romaines. Après un séjour de 4 siècles, l'Empire romain s'effondre. L'Armorique s'appelle alors aussi la Bretagne. Au fil des siècles suivants, la France prend forme. La Bretagne se transforme aussi; elle est indépendante, faisant assez bon voisinage avec la France.

Le roi Louis XI veut soumettre le duc de Bretagne, François II, à sa juridiction en 1463. François II meurt en 1488. Sa fille Anne, après trois ans de refus, accepte d'épouser Charles VIII, alors roi de France.

Veuve de Charles VIII, elle épouse en 1499 son successeur, Louis XII. Celui-ci marie leur fille Claude au futur François 1er. C'est sous le régime de celui-ci qu'est signé l'union perpétuelle et indissoluble du duché de Bretagne au royaume de France en 1532.

C'est à ce moment en 1534 que Jacques Cartier fait son premier voyage au Canada.

La Bretagne n'est désormais qu'une province française. Elle gardera malgré tout ses différences: sa langue, sa culture, ses traditions.

Un siècle plus tard, vers 1664, naît à Ploudiry, notre ancêtre Jean. Il est donc un pur Celte et Breton.

Soyons fiers chacun des Tanguay, d'avoir dans nos veines, un peu de sang provenant de ce peuple venu du fond des âges.

Auteure: Madame Hélène Tanguy