Nos ancêtres

 

Nos Ancêtres

Il y a trois Tanguy qui sont venus de la Bretagne en France pour s'établir en Nouvelle-France. Ce sont Jean, Nicolas et Guillaume.

Jean Tanguy, originaire de Ploudiry, département du Finistère, commune située près de Brest en Bretagne, y est baptisé le 13 mai 1662. Fils de Yves et de Marguerite Abgrall, il possède le surnom de La Navette. Il arrive en Nouvelle-France probablement comme soldat. Des documents attestent que Jean Tanguy et sa future épouse, Marie Brochu, fille de Jean et Nicole Saulnier, passent leur contrat de mariage le 24 janvier 1692 devant Étienne Jacob, notaire, à Saint-Jean de l'Île d'Orléans au Québec. Le mariage a lieu dans la même paroisse le 6 février suivant alors que le missionnaire Erbery préside la cérémonie devant parents et amis. Les nouveaux mariés demeurent un certain temps chez les beaux-parents de Jean à Saint-Jean de l'Île d'Orléans. Jacques, le premier enfant du couple, vient au monde dans l'île puis décède en bas âge. En 1694, alors que Jean et Marie habitent dans la seigneurie de La Durantaye, dans le secteur qui deviendra plus tard Saint-Vallier de Bellechasse, naît leur 2e enfant au mois de mai. Ils demeurent sur la terre obtenue en cadeau de mariage des beaux-parents de Jean. En plus de Jacques, les 11 autres enfants du couple sont: Jean-Baptiste, Marie-Anne, Jacques, Isabelle, Élisabeth, René, Jean-François, André, les jumelles Marie et Anne-Françoise, et Marie-Françoise. Jean-Baptiste et ses épouses ont 11 enfants lors de deux mariages. Jacques et ses épouses ont 13 enfants lors de trois mariages. René et ses épouses ont 14 enfants lors de deux mariages. Jean-François et son épouse ont 11 enfants. Jean Tanguy décède le 24 août 1744 à Saint-Vallier de Bellechasse alors que Marie Brochu y décède le 5 février 1753. Tous deux sont inhumés au cimetière de cette localité. Les Tanguay sont en très grande majorité descendants de ce couple.
 

Nicolas Tanguy, né en 1730, est originaire d'Yvignac, évêché de Saint-Malo, Côtes-d'Armor,  Bretagne, France. On le dit Acadien puisqu'il s'établit en Acadie à son arrivée en Nouvelle-France. Il se marie en 1755 avec Anne Woel, veuve de Louis Messer. Nicolas vient s'établir dans la région de Bellechasse au Québec, probablement lors de la déportation des Acadiens. Cette branche a surtout grandi dans la Bas Saint-Laurent, la Côte-Nord et en Estrie, même s'il s'en retrouve un peu partout au Québec. Nicolas et Anne ont 7 enfants: Marie-Anne, Pierre, Marie-Marthe, André-Nicolas, François-Marie, Nicolas et Marie-Élisabeth. Le premier enfant est né le 15 août 1756 à Saint-Vallier de Bellechasse. Quatre des sept enfants se marient. Nicolas, un des fils, épouse Geneviève Lapierre, le 21 mai 1787 à Saint-Vallier. André épouse Marie-Anne Marcoux, le 11 janvier 1791 à Berthier-sur-Mer. Élisabeth épouse Pierre Carbonneau, le 16 octobre 1792 à Berthier-sur-Mer. Finalement, Ursule épouse Jacques Beaudoin, le 4 août 1804 à Berthier-sur-Mer.

Guillaume Tanguy, dit Sansoucy, fils de Pierre et de Marie Quinart, est de Plouëc, diocèse de Tréguier, Côtes-d'Armor, Bretagne, France. Il épouse Catherine Berthiaume, le 23 septembre 1748, à L'Ancienne-Lorette au Québec. Ils ont un enfant du nom de Michel. Devenu veuf,  Guillaume épouse en secondes noces Agathe Bossu, le premier juin 1767 dans la paroisse Notre-Dame de Québec. Ils ont par la suite deux garçons et un enfant mort-né. Guillaume ne semble pas avoir de descendance car parmi ses enfants, aucun ne semble avoir eu de progéniture.