Descendants of Guillaume Racine

Notes


703. François Racine

[Franois V.FTW]

Page-69-70-54089-Texte du document - Franois Racine -01-VI-(44),
poux de Clotilde Brousseau.

Notes biographiques : En 1859, Franois Racine possdait une terre de 88 arpents et 32 perches carrs dans la 2 e  concession de la Seigneurie de Chambly ouest
(cadastre abrégé des seigneuries de Montréal, 1859, Volume I).


704. Geoffroi Racine

[Franois V.FTW]

Page-70-54091-Texte du document - Geoffroi Racine. -02-VI-(45)
poux de Josette Snchal..

(A) En 1859, Geoffroi Racine possdait les trois terres suivantes :
01)Une terre de 49 arpents et 5 perches carrs, dans la concession de la Côte Noire, paroisse de  Longueuil;
02)Une terre de 49 arpents 35 perches carrés, située au même endroit;
03)Une terre de 73 arpents 80 perches carrés, située au même endroit.
Réf : Cadastre abrégé des Seigneuries de Montréal, Baronnie de Longueuil,
Page 44, Numéros 1089, 1090, et 1107.


1405. Julien Racine

[Franois V.FTW]

Page-70-54635-Texte du document - Julien Racine, 09-VII-(B)
Fils de Geoffroi Racine. -02-VI-(45)  et de Josette Snchal..

(B)En 1900, Julien Racine, clibataire , vivait  Sausalito, Californie.


1418. Alexis Racine

[Franois V.FTW]

Page-71- 54095 - Texte du docunent - Alexis Racine. 03-VI-(46),
poux de Thre Thibault et en2inoces de Louise Richard.
Alexis Racine. 54669 -08-VII- (A) clibataire spulture apr 1900,  San Diego, California, USA
Fils de Alexis Racine. 03-VI-(46) et de Louise Richard.

(A) En 1867-68, Alexis Racine célibataire (6) fabricant de cigares, fonda un magasin de détail à San Diego, California, USA.
Son associé fut Charles Laramie. En 1894, l'établissement s'appelait ''Racine & Laramie Ltd'' ''Pipes'', Tobacco, Segars, Wine''.
Au recensement de 1900, Alexis-Joseph Racine célibataire, vivait toujours à San Diego.
Le magasin existe toujours, sous la même raison sociale.


707. Louis Racine

[Franois V.FTW]

Page-72- 54103- Texte du document Louis Racine. -05-VI-(47)
poux de Flavie Brossard.

Note biographique:

En 1859,  Louis Racine possdait une terre situe  Longueuil,
concession de la Pinie, de 2 arpents 4 perches 6 pieds de front sur 29 arpents.
(Cadastre abrégé de la Paroisse de Longueuil, 1859, p. 46  no 1166).


1430. Louis Racine

[Franois V.FTW]

Page-72- 54103- Texte du document Louis Racine. -05-VI-(47)
poux de Flavie Brossard.Leur fils Louis Racine -05-VII-(A)-54704.
poux de Adline Davis, pas d'enfant.

(A)Manufacturier de voiture.


1445. Célina Racine

[Franois V.FTW]

Page-76-,77, 78 - Texte du document - Ren Racine.  -06-VI-(51)
poux de Marie-Thre Par dit Lamothe, et Catherine Genevie Landry.

(1)Bien que nous n'ayons pas d'acte officiel de spulture, nous croyons que ces enfants sont décédés avant 1827  et que les actes de sépulture se sont perdus ou ont été détruits. Un document vient confirmer cela : il s'agit du testament de René Racine, le 6 février 1827 devant le  notaire Ranvoyzé, dans lequel le testateur lègue ses biens à son fils Joseph Racine, à charge pour lui de payé 8 livres à chacun des enfants du premier lit, 10 livres à ceux du deuxième lit, et enfin de prendre soin de Charlotte Tremblay, sa troisième épouse, et de l'enfant né (en désignant Chrysologue Racine) et ceux à naître jusqu'à la majorité. Ne parlant que d'un enfant vivant du troisième lit en 1827, nous devons conclure que les autres enfants étaient tous décédés à cette date.

RENÉ RACINE 1775 - 1852.

René Racine est né  à  Saint-Ferréol, le 7 octobre 1775; il fut baptisé le lendemain à Sainte-Anne-de-Beaupré  par l'abbé Jean-François Hébert, futur évêque de Québec. Sixième enfant d'une famille de 17, il est cependant le second né du deuxième mariage de son père François-Marie Racine. Élevé sur la terre paternelle, il acquit d'abord par échange avec son père une terre d'un arpent et demi de front sur 40 arpents de profondeur, bornée au sud par la Rivière Sainte-Anne, contre les droits qu'il possède sur les meubles et immeubles et effets de sa défunte mère, Charlotte Lessard (1). Par la  suite, à une date que nous ignorons, René Racine acheta la terre voisine de François Fortier, probablement par acte sous seing privé et revendra la terre acquise de son père le 7 juillet 1806 à Augustin l'Heureux pour le prix de 50 livres (2).

Âgé de 21 ans, René épousa Marie-Thérèse Paré, le 31 août 1796, en l'église de Sainte-Anne (3). De cette union naquirent sept enfants.

À une autre date que nous ignorons, René Racine acheta d'Abraham Filion la terre que ce dernier avait reçue en concession du Séminaire de Québec le 22 juillet 1803 (4) et dont il revendra 2 arpents à Jean-Marie Simard le 11 août 1805 pour 108 livres (5) et deux autres arpents  à Paul Bilodeau pour 48 livres  (6).

Établi sur cette terre, René Racine s'obligea le 17 septembre 1808, envers Louis Boucher pour une sommes de 200 livres (7) et dont quittance lui sera donnée le 31 octobre 1810 (8).

Cependant la vie fut perturbée par la maladie de son épouse. ''Gisant au lit'', Marie-Thérèse Paré, fit venir le notaire et rédigea son testament dans lequel elle lèque la somme de 50 livres  à ses six enfants vivants en parts égales et le reste de ses biens à son mari (9). Elle mourut le 4 octobre 1809 et fut inhumée à Saint-Ferréol deux jours plus tard.

Âgé de 35 ans et se retrouve veuf avec  six enfants en bas âge, René Racine se remaria avec Geneviève Landry le 29 janvier 1810, à Saint-Joachim de montmorency. Québec, Canada De ce mariage naîtrons 3 enfants.

Le 9 février 1813, René fit la vente conjointement avec Joseph et François Lessard d'une terre de 6 pieds par un lieu et demie de profondeur qu'il avait reçu en héritage de son oncle Michel Lessard, à Bonaventure Lessard pour le prix de 45 livres (10). Le même jour, il donne quittance à René Lessard, son cousin, d'une somme de 10 livres 4 sols en retour de droits et prétentions qu'il pourrait avoir sur les successions de Bonaventure Lessard et de feu Michel; Lessard (11).

Le sort frappa encore la petite famille de René. Sa seconde épouse, Geneviève Landry, âgée de 38 ans, mourut le 3 septembre 1813, des suites de l'accouchement de Marie-Sophie. Elle fut inhumée le lendemain dans le cimetière de Saint-Ferréol. Elle laissait, outre son marie, âgé de 38 ans, huit enfants.

René jugea donc bon de se remarier pour une troisième fois, le 21 février 1814, à Saint-Ferréol, avec Charlotte Tremblay. Du troisième lit, cinq enfants virent le jour : (Chrysologue, Angèle, Jean, Blandine, et Émilie, ces quatre dernier morts en bas âge.

Le 15 septembre 1825, Charlotte Tremblay, sans doute malade, fit faire son testament léguant tous ses biens à son mari (12). René fit son testament à son tour, le 6 février 1827.Il léguait tous ses biens à son fils aîné  Joseph à charge pour lui de donner la somme de 8 livres à chacun des enfants du premier lit, 10 livres à ceux du second et de prendre soin de sa belle-mère Charlotte Tremblay et de l'enfant né. Chrysologue ou ceux à naître (13).

Le 13 octobre 1828, son épouse vendit pour une somme de 7 piastres d'Espagne des droits successifs obtenus par le décès de son père Moyse Tremblay à sa belle-mère, Marie-Josephte Galarneau (14).

Quelques semaines plus tard, René reçut quittance de son fils Jean-Philippe du legs d'une somme de 8 piastres due par le testament de Thérèse Paré (15).

Le 20 octobre 1829, René renouvela auprès du Séminaire de Québec, seigneur de la Côte de Beaupré, son titre de propriété à Saint-Ferréol. (15).

Le 31 décembre 1831, René régla la succession de sa seconde épouse en achetant les droits successifs de son fils François pour 6 livres et le 6 janvier, de sa fille Catherine pour la même montant (16).  Un peu plus tard, ce fut au tour de Marie-Suzanne de recevoir sa part du legs de Thérèse Paré (17).

Entre-temps, les enfants de René grandirent et se marièrent. En effet, tous les enfants des deux premiers lits se marièrent entre 1822 et 1836. Ce fut donc pour cette raison que René refit son testament, le 9 juillet 1834, en léguant tous ses biens à son fils cadet, Chrysologue (18).

Le 24 juin 1832, il échangea avec son fils François une terre en bois debout de un arpent et demi de front sur la distance en profondeur entre la Rivière Sainte-Anne et le Chemin de la Trinité, contre tous les droits successifs du douaire coutumier de feue Geneviève Landry, laquelle part se trouve située à Saint-Ferréol et enclavée par la terre de René 19). Il avait acquis cette terre par contrat privé, le 10 juillet 1810, d'Abraham Filion.

Deux ans plus tard, René vendit à son fils aîné Joseph, la moitié de sa terre située à Saint-Ferréol (3/4 d'arpent par 40 arpents de profondeur), pour la somme de 400 livres (20). Pour ce qui est de l'autre moitié, il la donna à son fils Chrysologue, le 30 octobre 1848 (21), mais cette donation fut révoquée, le 5 décembre suivant pour, comme le dit le notaire, ''des  raisons deux seuls connues''. (22).

En bon citoyen qu'il était, René se fit un devoir d'assister à l'assemblée pour élire les syndics d'école pour le 2 ième arrondissement de Saint-Ferréol, le 10 novembre 1834, tel qu'il appert de l'acte d'élection dans le greffe du notaire Ranvoyzé (23).

Finalement, son fils Chrysologue prit femme en 1839; René refit donc encore une fois son testament, le 2 avril 1840, léguant tous ses biens à Joseph son fils, à charge pour lui de donner 3 livres à chacun des enfants. (24). Le 22 mars 1849, c'est au tour de Charlotte Tremblay à donner tous ses biens à son fils Joseph à charge de donner à son frère cadet Chrysologue la somme de 6 livres au décès de sa mère (25).

Après une vie bien chargée, René Racine s'étreint le 20 juin 1852 à l'âge de 77 ans. Il fut enterré le lendemain dans le cimetière de Saint-Ferréol. Charlotte Tremblay, sa troisième épouse, le suivit de près dans la tombe : elle décéda le 15 mai 1853, âgée de 72 ans et fut inhumée aux côté de son marie.

01- Greffe  du  notaire  Crépin fils,  le 17 septembre  1795.
02- Déposé dans le Greffe du  notaire Faribault, le 7 juillet 1806.
03- Contrat de mariage devant  Crépin fils,  le 27 août 1796.
04- Greffe  du  notaire  Plante,  le 22 juillet 1803.
05- Déposé dans le Greffe du  notaire Faribault, le 12 août 1805.
06- Déposé dans le Greffe du  notaire Faribault, le 13 février 1808.
07- Greffe du  notaire Bernier, le 17 septembre 1808.
08- Greffe du  notaire Bernier, le 31 octobre 1810.
09- Greffe du  notaire Bernier, le 19 août 1809.
10- Greffe du  notaire Bernier, le 9 février 1813.
11- Greffe du  notaire Bernier, le 9 février 1813.
12- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 15 septembre 1825.
13- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 6 février 1827.
14- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 13 octobre 1828.
15- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 2 novembre 1828.
16- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 31 décembre 1831 et 6 janvier 1832.
17- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 2 décembre 1833.
18- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 9 juillet 1834.
19- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 24 juin 1832.
20- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 3 octobre 1834.
21- Greffe du  notaire Lefrançois, le 30 octobre 1848.
22- Greffe du  notaire Lefrançois, le 5 décembre 1848.
23- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 11 novembre 1840.
24- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 2 avril 1840.
25- Greffe du  notaire Lefrançois, le 22 mars 1849.


723. René Racine

[Franois V.FTW]

[ren export.FTW]

Page-76-,77, 78 - 47360- Texte du document - Ren Racine.  -06-VI-(51)
poux de Marie-Thre Par dit Lamothe, et Catherine Genevie Landry.

(1) Bien que nous n'ayons pas d'acte officiel de spulture, nous croyons que ces enfants sont décédés avant 1827  et que les actes de sépulture se sont perdus ou ont été détruits. Un document vient confirmer cela : il s'agit du testament de René Racine, le 6 février 1827 devant le  notaire Ranvoyzé, dans lequel le testateur lègue ses biens à son fils Joseph Racine, à charge pour lui de payé 8 livres à chacun des enfants du premier lit, 10 livres à ceux du deuxième lit, et enfin de prendre soin de Charlotte Tremblay, sa troisième épouse, et de l'enfant né (en désignant Chrysologue Racine) et ceux à naître jusqu'à la majorité. Ne parlant que d'un enfant vivant du troisième lit en 1827, nous devons conclure que les autres enfants étaient tous décédés à cette date.

RENÉ RACINE 1775 - 1852.

René Racine est né  à  Saint-Ferréol, le 7 octobre 1775; il fut baptisé le lendemain à Sainte-Anne-de-Beaupré par l'abbé Jean-François Hébert, futur évêque de Québec. Sixième enfant d'une famille de 17, il est cependant le second né du deuxième mariage de son père François-Marie Racine. Élevé sur la terre paternelle, il acquit d'abord par échange avec son père une terre d'un arpent et demi de front sur 40 arpents de profondeur, bornée au sud par la Rivière Sainte-Anne, contre les droits qu'il possède sur les meubles et immeubles et effets de sa défunte mère, Charlotte Lessard (1). Par la  suite, à une date que nous ignorons, René Racine acheta la terre voisine de François Fortier, probablement par acte sous seing privé et revendra la terre acquise de son père le 7 juillet 1806 à Augustin l'Heureux pour le prix de 50 livres (2).

Âgé de 21 ans, René épousa Marie-Thérèse Paré, le 31 août 1796, en l'église de Sainte-Anne (3). De cette union naquirent sept enfants.

À une autre date que nous ignorons, René Racine acheta d'Abraham Filion la terre que ce dernier avait reçue en concession du Séminaire de Québec le 22 juillet 1803 (4) et dont il revendra 2 arpents à Jean-Marie Simard le 11 août 1805 pour 108 livres (5) et deux autres arpents  à Paul Bilodeau pour 48 livres  (6).

Établi sur cette terre, René Racine s'obligea le 17 septembre 1808, envers Louis Boucher pour une sommes de 200 livres (7) et dont quittance lui sera donnée le 31 octobre 1810 (8).

Cependant la vie fut perturbée par la maladie de son épouse. ''Gisant au lit'', Marie-Thérèse Paré, fit venir le notaire et rédigea son testament dans lequel elle lèque la somme de 50 livres  à ses six enfants vivants en parts égales et le reste de ses biens à son mari (9). Elle mourut le 4 octobre 1809 et fut inhumée à Saint-Ferréol deux jours plus tard.

Âgé de 35 ans et se retrouve veuf avec  six enfants en bas âge, René Racine se remaria avec Geneviève Landry le 29 janvier 1810, à Saint-Joachim de montmorency. Québec, Canada De ce mariage naîtrons 3 enfants.

Le 9 février 1813, René fit la vente conjointement avec Joseph et François Lessard d'une terre de 6 pieds par un lieu et demie de profondeur qu'il avait reçu en héritage de son oncle Michel Lessard, à Bonaventure Lessard pour le prix de 45 livres (10). Le même jour, il donne quittance à René Lessard, son cousin, d'une somme de 10 livres 4 sols en retour de droits et prétentions qu'il pourrait avoir sur les successions de Bonaventure Lessard et de feu Michel; Lessard (11).

Le sort frappa encore la petite famille de René. Sa seconde épouse, Geneviève Landry, âgée de 38 ans, mourut le 3 septembre 1813, des suites de l'accouchement de Marie-Sophie. Elle fut inhumée le lendemain dans le cimetière de Saint-Ferréol. Elle laissait, outre son marie, âgé de 38 ans, huit enfants.

René jugea donc bon de se remarier pour une troisième fois, le 21 février 1814, à Saint-Ferréol, avec Charlotte Tremblay. Du troisième lit, cinq enfants virent le jour : (Chrysologue, Angèle, Jean, Blandine, et Émilie, ces quatre dernier morts en bas âge.

Le 15 septembre 1825, Charlotte Tremblay, sans doute malade, fit faire son testament léguant tous ses biens à son mari (12). René fit son testament à son tour, le 6 février 1827.Il léguait tous ses biens à son fils aîné  Joseph à charge pour lui de donner la somme de 8 livres à chacun des enfants du premier lit, 10 livres à ceux du second et de prendre soin de sa belle-mère Charlotte Tremblay et de l'enfant né. Chrysologue ou ceux à naître (13).

Le 13 octobre 1828, son épouse vendit pour une somme de 7 piastres d'Espagne des droits successifs obtenus par le décès de son père Moyse Tremblay à sa belle-mère, Marie-Josephte Galarneau (14).

Quelques semaines plus tard, René reçut quittance de son fils Jean-Philippe du legs d'une somme de 8 piastres due par le testament de Thérèse Paré (15).

Le 20 octobre 1829, René renouvela auprès du Séminaire de Québec, seigneur de la Côte de Beaupré, son titre de propriété à Saint-Ferréol. (15).

Le 31 décembre 1831, René régla la succession de sa seconde épouse en achetant les droits successifs de son fils François pour 6 livres et le 6 janvier, de sa fille Catherine pour la même montant (16).  Un peu plus tard, ce fut au tour de Marie-Suzanne de recevoir sa part du legs de Thérèse Paré (17).

Entre-temps, les enfants de René grandirent et se marièrent. En effet, tous les enfants des deux premiers lits se marièrent entre 1822 et 1836. Ce fut donc pour cette raison que René refit son testament, le 9 juillet 1834, en léguant tous ses biens à son fils cadet, Chrysologue (18).

Le 24 juin 1832, il échangea avec son fils François une terre en bois debout de un arpent et demi de front sur la distance en profondeur entre la Rivière Sainte-Anne et le Chemin de la Trinité, contre tous les droits successifs du douaire coutumier de feue Geneviève Landry, laquelle part se trouve située à Saint-Ferréol et enclavée par la terre de René 19). Il avait acquis cette terre par contrat privé, le 10 juillet 1810, d'Abraham Filion.

Deux ans plus tard, René vendit à son fils aîné Joseph, la moitié de sa terre située à Saint-Ferréol (3/4 d'arpent par 40 arpents de profondeur), pour la somme de 400 livres (20). Pour ce qui est de l'autre moitié, il la donna à son fils Chrysologue, le 30 octobre 1848 (21), mais cette donation fut révoquée, le 5 décembre suivant pour, comme le dit le notaire, ''des  raisons deux seuls connues''. (22).

En bon citoyen qu'il était, René se fit un devoir d'assister à l'assemblée pour élire les syndics d'école pour le 2 ième arrondissement de Saint-Ferréol, le 10 novembre 1834, tel qu'il appert de l'acte d'élection dans le greffe du notaire Ranvoyzé (23).

Finalement, son fils Chrysologue prit femme en 1839; René refit donc encore une fois son testament, le 2 avril 1840, léguant tous ses biens à Joseph son fils, à charge pour lui de donner 3 livres à chacun des enfants. (24). Le 22 mars 1849, c'est au tour de Charlotte Tremblay à donner tous ses biens à son fils Joseph à charge de donner à son frère cadet Chrysologue la somme de 6 livres au décès de sa mère (25).

Après une vie bien chargée, René Racine s'étreint le 20 juin 1852 à l'âge de 77 ans. Il fut enterré le lendemain dans le cimetière de Saint-Ferréol. Charlotte Tremblay, sa troisième épouse, le suivit de près dans la tombe : elle décéda le 15 mai 1853, âgée de 72 ans et fut inhumée aux côté de son mari.

01- Greffe  du  notaire  Crépin fils,  le 17 septembre  1795.
02- Déposé dans le Greffe du  notaire Faribault, le 7 juillet 1806.
03- Contrat de mariage devant  Crépin fils,  le 27 août 1796.
04- Greffe  du  notaire  Plante,  le 22 juillet 1803.
05- Déposé dans le Greffe du  notaire Faribault, le 12 août 1805.
06- Déposé dans le Greffe du  notaire Faribault, le 13 février 1808.
07- Greffe du  notaire Bernier, le 17 septembre 1808.
08- Greffe du  notaire Bernier, le 31 octobre 1810.
09- Greffe du  notaire Bernier, le 19 août 1809.
10- Greffe du  notaire Bernier, le 9 février 1813.
11- Greffe du  notaire Bernier, le 9 février 1813.
12- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 15 septembre 1825.
13- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 6 février 1827.
14- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 13 octobre 1828.
15- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 2 novembre 1828.
16- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 31 décembre 1831 et 6 janvier 1832.
17- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 2 décembre 1833.
18- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 9 juillet 1834.
19- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 24 juin 1832.
20- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 3 octobre 1834.
21- Greffe du  notaire Lefrançois, le 30 octobre 1848.
22- Greffe du  notaire Lefrançois, le 5 décembre 1848.
23- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 11 novembre 1840.
24- Greffe du  notaire Ranvoyzé, le 2 avril 1840.
25- Greffe du  notaire Lefrançois, le 22 mars 1849.


732. Jean Racine

[Franois V.FTW]

Page 78-79-47376-Texte du document-Jean Racine -15-VI-(52)
poux de Marie Morel.

BIBLIOGRAPHIE :

- Vente par Jean Racine et son pouse  Louis Par (Bernier, 18/06/1812).
-Vente par Marie-Thre Ppin dit Lachance Vve Jean Bolduc à Jean Racine (Bernier, 18/06/1816).
- Quittance par Jean Racine et Mariel Morel son épouse à Louis Morel et Françoise Boucher son épouse ((Bernier, 18/07/1812).
-Obligation par Jean Racine en faveur de Louis Gosselin (Bernier, 11/12/1810).
- Ratification par Jean Racine (Bernier, 12/12/1810).
- Échange entre Jean Racine et Joseph Morel (Bernier, 12/01/1825).
- Titre nouvel par Jean Racine au Séminaire de Québec (Bernier, 24/09/1826).
- Concession par le Séminaire de Québec à Jean Racine (Bernier, 10/02/1827).
- Vente par Jean Racine et son épouse à Casimir Morel  (Bernier, 09/10/1839).

En 1859, Jean Racine possédait deux terres situées à Saint-Joachim, concession du bord de l'Eau :
01) l'une de 5 perches 4 pieds de front sur 42 arpents 9 perches de profondeur;
02) l'autre de 12 perches 7 pieds de front sur 57 arpents 7 perches de profondeur;
03) et une troisième situé à la concession de Saint-Elzéar-des-Caps, 3 arpents de front sur
30 arpents de profondeur.

(Cadastre abrégé de La Seigneurie de Beaupré, 1859, p. 55-63, nos 1776-1782-2057).


1483. Côme-Chrysostôme Racine

[Franois V.FTW]

Page 78-54809- Texte du document-Chrysostme-Cme Racine-05-VII-(1)
Fils de Jean Racine -15-VI-(52) et de Marie Morel.

(1) Cme Racine (cordonnier);
- Le 24 mars 1839, Jean-Chrysostme Racine est promu capitaine du 1er bataillon de la milice du
 Comté de Chambly.
- Vente par Eugène Bolduc à Côme Racine (Lavoie, 11/11/1861).
- Vente par Marie-Louise Mercier, veuve de Jérôme Morel à Côme Racine (Lavoie, 11/11/1861).
- Procuration par Jérémie Racine, Roger Racine et F-Xavier Lachance à Côme Racine (Lavoie, 26/12/1868).
- Vente de droits successifs par Côme, Jérémie, Roger Racine et F-Xavier Lachance à Thomas Simard
 (Lavoie, 06/02/1869).


744. Jean-Baptiste Racine

[Franois V.FTW]

Page 54-80 - 54227 - Texte du document page 53-54
Jean-Baptiste Racine. -02-VI-(54)-(A),
poux de Mary Bonhomme dite Beaupr.

(A)  Jean-Baptiste fut tu par un Iroquois sur la Rivie Saint-Claire. Michigan.

Marie Thre Cté, veuve de Jacques Aveline Saint-Judes, comté de Saint-Hyacinthe

Page 80 - 54227-Jean-Baptiste Racine. -02-VI-(54),
époux de Mary Beaupré dit Bonhomme.

(A)Marie Bonhomme était née à Les Cèdres Comté de Soulanges.
Jean-Baptiste Racine ayant été tué par un Indien le 19/02/1811 sur la rivière Sainte-Claire, Michigan,
Marie Bonhomme se maria avec Charles Bibault, à Détroit, le 24/10/1811.
Il mourut à Détroit le 04/09/1819.


Henry Germain

[Franois V.FTW]

Page 80-54845-Texte du document page 80. Marie Racine-01-VII-(B)
pouse de  Wagne-Henry Germain, (B)

(B) Henry Germain, fils de Pierre et Anglique Montambault.