Association des familles Racine

 

HISTOIRE DES RACINE EN AMÉRIQUE

Origine
Plusieurs Racine ont choisi à partir du XVIIe siècle l’Amérique comme terre d’accueil. Nous en comptons plus d’une vingtaine qui ont décidé de venir habiter ce nouveau continent. Ils provenaient surtout de la France, de la Suisse mais aussi de plusieurs autre pays d’Europe. Il sera question sur cette page du plus illustre et plus connu de la grande famille Racine, Étienne, l’ancêtre commun de la majorité des Racine d’Amérique.

« Étienne Racine » naît vers 1606 à Fumichon (Normandie). Il est le fils de René Racine et de Marie Loysel et a trois frères: Jean, Pierre et Marguerin ainsi qu’une soeur : Marguerite.

Comme la famille d’Étienne est la seule famille Racine de la commune, on peut penser qu’elle serait apparentée avec celles des villages voisins de Morainville et de Neuville-sur-Authou. Son frère Marguerin Racine fera souche et sa descendance se perpétue jusqu’au XXe siècle. Contrairement à ses frères, Étienne est instruit car il sait signer et écrire. On pense que ses liens étroits avec les Jésuites en Nouvelle-France trouveraient leur origine dans un séjour dans l'un de leurs collèges de Normandie.

 
Établissement
Étienne Racine arrive à Québec vers 1634, après avoir été probablement engagé en France, pour trois ans comme domestique par Guillaume Hubou, résident de Québec, qui était originaire du village Le Mesnil-Durand, près de la commune de Fumichon.

Il fait dresser son contrat de mariage le 16 novembre 1637 par le notaire Guitet. Sa future épouse, Marguerite Martin, âgée de 13 ans, est née à Québec en 1624 du pilote Abraham Martin et Marguerite Langlois. Vu son âge, le mariage sera célébré le 22 mai suivant en l’église de Québec. Le couple aura dix enfants, quatre garçons et six filles qui engendreront une nombreuse descendance. Parmi ses filles, Marie-Madelaine épousera Nöel Simard, l’ancêtre des Simard d’Amérique, Marguerite épousera Jean Gagnon et Jeanne épousera Jean Paré, tous deux les ancêtres de nombreuses familles des Gagnon et Paré d’Amérique.

De retour à Québec après avoir exercé son métier de charpentier pendant deux ans (1644 à 1646) chez les Jésuites à Sainte-Marie-au-pays-des-Hurons (Baie Georgienne) il repartira en 1647 pour la France avec Robert Giffard pour recruter des nouveaux colons. Il débarque à La Rochelle d’où il reviendra à Québec le printemps suivant. Ce voyage lui vaudra, le 27 mars 1650, de son ami Olivier Le Tardif co-seigneur de Beaupré, la concession d’une immense terre de 710 mètres de front et d’une profondeur de 7200 mètres à Sainte-Anne-de-Beaupré. Comme il s’agit de la première terre concédée et exploitée de la localité, il peut revendiquer le titre de pionnier fondateur de cette ville, qui deviendra plus tard un célèbre lieu de pèlerinage. Marguerite Martin décède le 25 novembre 1679 et Étienne le 24 avril 1689 à l'âge de 83 ans.

Descendance

Sa terre sera partagée entre ses héritiers incluant ses quatre fils, dont voici quelques notes généalogiques :

Noël Racine
épousera Marguerite Gravelle en 1667 à Château-Richer et ils auront dix enfants. Nous retrouverons surtout au Québec, en Colombie-Britannique et aux États-Unis.

Au Québec ses descendants se retrouvent surtout dans les régions de Québec, de la Côte-de-Beaupré, de Charlevoix, du Saguenay - Lac-St-Jean, de la Montérégie, des Cantons-de-l'Est, de la Chaudière-Appalaches, de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Aux États-Unis ses descendants se retrouvent surtout dans les états du Wisconsin, New-Hampshire, Maine et Massachusetts

François Racine
épousera Marie Bauchet dit Morency en 1676 à Ste-Famille, Ile d’Orléans et ils auront douze enfants. Nous retrouvons ses descendants surtout au Québec et aux États-Unis.

Au Québec ses descendants se retrouvent surtout dans les régions de Québec, Côte-de-Beaupré, Montréal, Laval, Saguenay - Lac-St-Jean, Abitibi-Témiscamingue, Outaouais, Montérégie, Mauricie, Lanaudière, Centre-du-Québec et Chaudière-Appalaches.

Aux États-Unis ses descendants se retrouvent surtout dans les états du Michigan, Rhode-Island, New-York, Vermont, Montana, Nebraska, Massachusetts, Connecticut et Illinois.

Pierre Racine
épousera Louise Guyon en 1683 à Ste-Famille, Ile d’Orléans et ils auront neuf enfants. Nous retrouvons ses descendants principalement au Québec, Ontario, Saskatchewan, Alberta et aux États-Unis.

Note: Quelques-uns ne portent aujourd'hui que le surnom de Beauchesne.

Ses descendants au Québec se retrouvent surtout dans les régions de Montréal, Laval, Montérégie et Lanaudière. En Ontario ses descendants se retrouvent dans les comtés de Russell, Stormont, Prescott, Cornwall et Ottawa.

Aux États-Unis ses descendants se retrouvent surtout dans les états du Wisconsin, Indiana, Michigan, Massachusetts, Rhode-Island, New-York et Vermont.

Étienne Racine (fils)
épousera Catherine Guyon en 1683 à Ste-Famille, Ile d’Orléans et ils auront treize enfants. Nous retrouvons ses descendants principalement au Québec, Ontario et aux États-Unis.

Ses descendants au Québec se retrouvent surtout dans les régions de Québec, Côte-de-Beaupré, Montréal, Laval, Laurentides, Lanaudière, Mauricie, Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches, Montérégie, Outaouais, Saguenay-Lac-St-Jean, Abitibi-Témiscamingue et Bas-St-Laurent. Sa descendance en Ontario se trouve surtout dans les comtés de Welland et Ottawa.

Aux États-Unis ses descendants se retrouvent surtout dans les états du Massachusetts, Michigan, Minnesota et Wisconsin.

Généralités
  • Aujourd’hui on compte en Amérique au moins 100,000 descendants d'Étienne Racine et Marguerite Martin.
  • De ce nombre, environ 15,000 portent le patronyme de Racine et environ 8,500 sont du Québec.
  • Aujourd'hui, en Amérique, on compte plus de 3000 foyers Racine au Canada et plus de 2000 aux États-Unis.
  • La famille Racine est au 155e rang des familles québécoises quant à l'importance numérique des porteurs du patronyme.
  • Les noms de notre ancêtre Étienne Racine et de son épouse Marguerite Martin seront à jamais immortalisés dans la mémoire des gens de la Côte de Beaupré et d'ailleurs, suite à la désignation par la Commission de toponymie du Québec en 1993 du Mont Étienne Racine et du Sommet Marguerite Martin en 1998.
  • Ces nouvelles entités géographiques font partie de la chaine de montagnes des Laurentides et sont situées sur les terres du Séminaire de Québec aux limites des villes de Château-Richer et de Sainte-Anne-de-Beaupré.