Jacques Dubois


Église de St-Vivien de Nieuil (village natal de l'ancêtre), photo gracieuseté d'André Dubois, membre fondateur de l'association.

Jacques Dubois est le troisième pionnier ayant le patronyme Dubois à venir s'installer en Nouvelle-France. Jacques Dubois est né entre 1640 et 1643, selon le recensement de 1666, dont il dit au recenseur avoir 23 ans, et à sa mort, alors âgé de 35 ans.

Jacques est originaire de St-Vivien de Nieuil, arrondissement Confolens, de l'évêché d'Angoulème, au Poitou. Aujourd'hui du département de Charente, en France.

Jacques Dubois arrive le 25 mai 1664, à Québec. Au recensement de 1666, il est à la côte St-Jean et St-François comme domestique engagé de l'ancêtre Louis Sédillot.

Après avoir signé un contrat de mariage, le 12 octobre 1667, chez le notaire Gilles Rageot, Jacques Dubois épouse le 18 octobre, à Québec, Catherine Vieillot. Baptisée le 20 octobre 1642, fille de François Vieillot et de Catherine Blanc. Catherine est originaire de la paroisse St-Vivien de l'archevêché de Rouen, en Normandie, aujourd'hui dans le département de la Seine Maritime.

C'est à Sainte-Famille, dans l'Île d'Orléans qu'ils vont s'établir après leur mariage. C'est là que le couple a ses cinq enfants, dont quatre fils. Des trois fils qui fondent des foyers, le cadet est celui qui nous concerne dans cette généalogie.

Pierre Dubois est né le 7 octobre 1675 et il est baptisé le 14, à Sainte-Famille. Son père, l'ancêtre Jacques Dubois, est déjà mort aux environs du milieu de mars, quelques mois avant sa naissance.

Pierre Dubois conduit à l'hôtel de Beaumont, le 3 novembre 1699, Marie-Anne Maillou, née en 1676, fille de l'ancêtre Michel Maillou et de Jeanne Mercier. Marie-Anne lui donne onze enfants Dubois, mais cette lignée semble s'être éteinte, faute de descendants mâles dès la troisième génération. Celle qui nous lie à l'ancêtre, c'est leur fille, Marie-Françoise Dubois, née le 24 novembre 1715. Elle épouse le 29 janvier 1732, François Rondeau né le 28 octobre 1708, à Tilly, fils de François Rondeau et de Marie-Anne Decaux. Ce lien se poursuit ensuite jusqu'à ma mère.

L'aïeule, Catherine Vieillot, après la mort de son mari Jacques Dubois, épouse en seconde noces, Pierre Guénet, en 1675. Elle décède entre le 15 septembre 1693 et le 18 janvier 1695, à Saint-Laurent de l'Île d'Orléans.

Source: http://membres.lycos.fr/ancetre/DuboisJ.htm
 


Retour aux Ancêtres