Les femmes de la famille Dubois ont également envoyé quelques braves pionnières outre-mer. Parmi celles recensées par notre association, on retrouve Marie Dubois, fille du roi, arrivée au Canada en 1670.  Fille de Guillaume et d'Isabelle Casseur, de Lisieux en Normandie, elle passe un contrat de mariage le 25 août 1670 avec Pierre Rouleau, qui sera annulé.  Elle se reprend le 3 novembre 1670 à Chambly, en épousant Michel Brouillet dit Laviolette, soldat du régiment de Carignan.  De cette union, naissent 6 enfants.  Marie Dubois savait signer. On ne sait pas la date de son décès, mais elle était présente au mariage de son fils Jean avec Françoise Leclerc, le 27 novembre 1707.  (Le Boisé, no 52, page 22).

On retrouve également une Madeleine Dubois, originaire de la paroisse St-Sauveur de La Rochelle, fille du maître peigneur de laine Isaac Dubois et d'Anne Richer. Elle se marie le 19 octobre 1661 à Beauport avec Michel Baugis.  De cette union naissent six enfants.  Au moment de son mariage, elle est enceinte d'une fille qui naît le 7 février 1662 dont le père est Jean Royer.  Madeleine Dubois semble avoir eu quelques ennuis avec la Cour.  En 1672, suite à une sentence du sieur De Bermen, elle doit demander pardon devant témoins à Marie Leblanc, pour les injures qu'elle a proférées contre elle.  Michel Lecourt prétend que les excuses qu'elle a présentées à sa belle-sur sont plus " offensantes qu'excusantes ".  Il exige de nouvelles excuses, mais n'a pas gain de cause.  En 1673,  Henri Chastel la fait comparaître devant la Prévôté de Québec.  La cause est renvoyée et l'accusateur est condamné à demander pardon pour avoir mal parlé d'elle.  Madeleine Dubois décède à Beauport et est inhumée le 5 mars 1721. (Le Boisé, no. 53, page 8).

Une autre dame Dubois, Louise, mariée en France vers 1645 avec Pierre Mongeau, fils de Jacques et Jeanne Clémenceau de Chagnolet, évêché de La Rochelle, arrive au pays avec 4 enfants en 1663.  Son époux meurt peu de temps après, soit le 17 juin 1663.   Louise se remarie avec Adrien Tiboult, fils de Nicolas et Michelle Anctille, le 29 novembre 1664.  Elle vivra à Cap Rouge, mais décédera à Québec où elle sera inhumée le 8 janvier 1670. (Le Boisé, no. 55, p. 15).

Retour au menu