Comment débuter

Remonter

www.charronditcabana.ca

www.genealogie.org/famille/charronditcabana

For the english section, click here!

  Tenue que portait Charles Charon dit La Rose Cabanac (ancêtre de la famille Charron dit Cabana) alors qu'il était soldat dans une Compagnie franche de la Marine en Nouvelle-France

 Illustration: Eugène Leliepvre, historien artistique officiel de l'armée française

Faire des recherches sur une personne ayant vécue avant nous est une expérience fascinante et enrichissante. Quand cette personne fait partie de notre famille, cette activité peut devenir une réelle passion. Le but de cette section est de donner quelques indices de départ pour les personnes qui désirent faire des recherches sur un ou plusieurs membres de la famille Charron dit Cabana.

1er: Se fixer un objectif de recherche réaliste.

La chose la plus importante avant de débuter est de se fixer un objectif de recherche réaliste en fonction de votre expérience dans le domaine et de votre temps et ressources disponibles. L'objectif devrait être clairement identifié afin de pouvoir y concentrer vos efforts, vous permettre de ne pas vous perdre dans la multitude de documents et de sources consultées et surtout vous permettre de savoir que vous y êtes arrivé. Par exemple, ma première recherche généalogique avant pour but de confirmer le nom exact ainsi que le lieu et la date de mariage de deux des arrières-arrières grands-parents de mon épouse.

2e: Vérifier si la recherche n'a pas déjà été réalisée.

Une fois cet objectif fixé, la prochaine étape consiste à vérifier auprès de l'association si l'information que vous avez choisie de chercher n'est pas déjà disponible. L'association des Charron dit Cabana, et ses membres, conduit des recherches depuis plus de 20 ans. Il arrive souvent que des nouveaux chercheurs consacrent des énergies importantes pour trouver ce qui a déjà été trouvé et pour se rendre compte que l'information était déjà disponible. Si vous désirez faire des recherches, pourquoi ne pas profiter du travail des autres et partir là où un autre s'était arrêté. Il faut savoir que ce n'est pas toute l'information trouvée qui est disponible ou qui a été publiée sur papier ou sur l'Internet. Il arrive aussi souvent que des chercheurs se découragent et abandonnent leurs recherches alors qu'un peu d'aide de la part de l'association aurait fait toute la différence. En consultant l'association, vous verrez que nous avons les noms, dates, lieux et filiations de la presque totalité des ancêtres de notre famille. C'est donc un bon point de départ. (N'oubliez pas de nous faire part de ce qui manque ou de ce qui est incorrect en citant vos sources bien entendu)

Pour nous joindre

3e: Bien documenter les détails de vos recherches

Une des erreurs fréquentes des nouveaux chercheurs en généalogie est de ne pas prendre assez de notes ou de ne pas assez bien documenter ses recherches. Il faut noter toutes les sources des renseignements que l'on recueil. Si l'on retranscrit des documents, il faut s'assurer de les retranscrire le plus exactement possible en s'assurant de garder l'orthographe du document d'origine. Si l'on a consulté, enregistré, photcopié, etc qu'une partie d'un document, il faut l'indiquer. Si vous avez tiré une conclusion qui vous semble logique afin de combler un vide, il faut toujours le mentionner sinon avec le temps, votre conclusion deviendra un fait incontestable. En plus d'envoyer d'autres sur de fausses pistes cette déduction pourra même vous causer bien des maux de têtes jusqu'au jour ou vous vous rappellerai qu'il ne s'agissait que d'une hypothèse… Finalement, il faut se rappeler que même si vous voyez une information écrite ou imprimée, tant que vous n'aurez pas consulté les documents originaux, vous ne pouvez jamais être certain de ce que vous lisez à 100%. Et même si vous consultez un document original, n'oubliez pas qu'a une certaine époque, et même de nos jours je crois, les gens n'étaient pas friands de voir inscrire sur des actes ou documents divers, des faits dont ils n'étaient point fiers… Il faut donc tenir ce fait en considération.

4e: Faire part de vos résultats à l'association

Le but de cette dernière étape est de rendre disponible au plus grand nombre les résultats de vos recherches. N'oubliez pas que le fait de n'avoir rien trouver quelque part peut être aussi important pour d'autres chercheurs

En terminant, il est de mon devoir de vous servir une mise en garde. Comme il est bien connu, les drogues douces mènent aux drogues dures. Ainsi, une fois que vous aurez atteint votre premier objectif de recherche, il est possible que vous ne puissiez plus vous empêcher de vous fixer des objectifs de plus en plus ambitieux et complexes. Vous saurez alors que vous aurez été atteint du virus de la généalogie pour lequel il n'y a point de remède. Bonnes recherches et n'hésitez pas à me contacter.

 

 

 

Jacques Cabana