Logo.jpg (2 Ko)La Société d'histoire et de
généalogie des Hautes-Laurentides






Nos ressources en journaux


La Vérité: revue hebdomadaire publiée à Notre-Dame-de-Québec et fondée le 14 juillet 1881 par Monsieur J.-P. Trudel. Les bureaux étaient à Ste-Foy. Date de fin de la publication de cette revue inconnue.
De 1901-1902 et de 1905-1907.

L'Ami du Colon: Organe de la Coopérative des Colons du Nord, il est le premier journal à voir le jour dans la région des Hautes-Laurentides, à Nominingue exactement. Il fut fondé par plusieurs actionnaires dont Alexis Hénuset, venu de Belgique. Il est devenu Le Pionnier, le 4 juin 1907, et était imprimé par J. Adolphe Ardouin. Publié par la Coopérative de publication des Laurentides ltée. La dernière parution que nous avons est le 1er février 1912 mais rien dans cette dernière édition n'indique que le journal cesse ses activités.
De juin 1906 à février 1912. Quoique nous ayons la version papier, seul la consultation sur CD est permise, vu l'état et l'âge des exemplaires.

Le Journal d'Agriculture illustré: Tout ce que nous savons sur ce journal est qu'il était publié par le Ministère de l'agriculture de la province de Québec.
De 1925-1928.

Le Journal de Mont-Laurier: Première parution le 2 septembre 1932, il était l'organe dévoué aux intérêts du comté de Labelle. Sa devise était "Dieu et Patrie". Édité et publié à Mont-Laurier, sa dernière parution a eu lieu le 31 décembre 1932, suite à des circonstances "incontrôlables" mystérieuses.
De septembre à décembre 1932.

La Voix du Nord : paraît peu après, avec comme propriétaires le Dr Albiny Paquette et l'avocat Maurice Lalonde, tous deux de Mont-Laurier. La première édition du journal est le 4 février 1933, publiée par la " Voix du Nord enregistrée ", à Mont-Laurier. Le Dr Paquette et Maurice Lalonde étant tous deux intéressés par une carrière politique, ils décident de publier un journal qui pourrait servir leur carrière respective. Une divergence d'allégeance politique entraîne le départ du Dr Paquette du journal. L'avocat Lalonde demeure seul propriétaire du journal. Le journal aurait cessé ses activités dans les années 50 lorsque Maurice Lalonde quitte la région pour Outremont.
De 1932 à 1937 et de 1939-1940.

Le Flambeau: Après son départ de la Voix du Nord, Dr Paquette lance le journal Le Flambeau, en septembre 1939. Il s'occupe lui-même de la rédaction, de l'administration, de l'impression, de la correction des épreuves et de l'expédition. A cause de ses nombreuses fonctions politiques (notamment comme ministre de la Santé), il cède son journal à son fils Gilbert. Le journal ferme ses portes en 1971 lorsqu'il est acheté par le groupe d'affaires propriétaires de l'Écho de la Lièvre qui le ferment aussitôt.
De 1940 à 1942, 1948, et de 1951 à 1971.

Réaction journal anti-alcoolique.
De 1946 à 1947.

L'Écho de la Lièvre: fondé le 13 septembre 1952 par le Docteur Gustave Roy, libéral, en réponse au journal Le Flambeau, d'allégeance conservatrice, alors qu'une lutte s'engage entre les deux journaux. En 1959, le Dr Roy cède son journal à Robert Bédard qui le vendra à un groupe de 7 hommes d'affaires six ans plus tard. En 1981, Québecor, le géant de l'information au Québec, se porte acquéreur du journal.  Le 1er juin 2014, il cédera ses 74 journaux hebdomadaires, dont L'Écho de la Lièvre, à TC Média, qui y mettra fin quelques semaines plus tard (dernière édition le 3 septembre 2014).
De 1952 à 2014.

Mont-Laurier journal
De 1956 à 1967.

L'Élan :était un journal publié par la Société Saint-Jean-Baptiste de Mont-Laurier. La première édition du journal date du 1er novembre 1961 et, victime de difficultés financières, il sera fermé en 1967. Notre dernière édition date d'avril 1967. On ignore s'il y en a eu d'autres cette année-là.
De 1961 à 1967.

Nord-Hebdo : fondé à l'automne 1972 par l'animateur social Pierre Vallières et un groupe de la région. Le journal dénonçait en autre le contrôle de l'information par le groupe des 7 hommes d'affaires propriétaires de l'Écho de la Lièvre. Il aura tenté pendant moins d'un an de se tailler une place dans le monde journalistique de la région, sans succès.
De 1972 à 1973.

Le Progrès-Laurentides: a vu le jour le 29 août 1973, sous la direction de Jean-Guy Sabourin, candidat créditiste lors de la campagne électorale québécoise de 1973. Ses locaux étaient situés à Mont-Laurier. Lui également n'a duré que quelques années, soit jusqu'en 1977.
De 1973 à 1977.

Le Nouveau Journal des Hautes-Laurentides : fondé par André Ducharme, Claudette Paquette et Gilles Richard, il paraît le 31 août 1978. Ne pouvant faire concurrence au groupe propriétaire de l'Écho de la Lièvre, il baissera pavillon, lui aussi, en septembre 1980.
De 1978 à 1980.

Le Publi-Budget : est un hebdomadaire uniquement publicitaire regroupant tous les genres de commerces ou d'entreprises, édité pour la première fois le 20 septembre 1980, imprimé à Val-d'Or. La dernière parution date du 19 septembre 1988 lorsqu'il fusionnera avec l'Écho de la Lièvre.
De 1981 à 1988.

Le Choix d'Antoine-Labelle : Créé par Luc Bélanger, le 29 janvier 1989, sous le nom de Le Choix des gens d'ici afin de donner un deuxième " choix " aux habitants du comté de Labelle puisque seul l'Écho de la Lièvre existe encore à ce moment-là. Il change de nom pour le Choix d'Antoine-Labelle le 28 octobre 2005 et le quotidien devient la propriété de Québecor le 6 octobre 2006. Toujours en activité mais se consacre aujourd'hui à la région de Maniwaki.
De 1989 à aujourd'hui.

L'Information du Nord
De 2005 à aujourd'hui.

Le Courant des Hautes-Laurentides: fondé le 2 décembre 2009.
De 2009 à aujourd'hui.