La Société d'histoire et de généalogie
des Hautes-Laurentides




État général des fonds d'archives

P20 Fonds Ernest Charette. - [Répertoire sommaire]. Fonds traité par MM David St-Germain et Benoît Bourbeau en 2013 et décrit par Mm Daniel Martin et Louis-Michel Noël. - Documents de cour, documents de soutien aux documents de cour et autres documents. - 1854, 1879, 1901-1942, surtout 1909-1942. - 2 m de documents textuels.

Histoire administrative:
M. Ernest Charette (Saint-Martin de Laval, 22 novembre 1884 - Mont-Laurier, 16 avril 1966) est le fils du médecin R. I. Charette et de Marie-Louise Lavoie.

Il étudie aux écoles Le Plateau et Olier et fait son cours commercial au Business College de Montréal avant de compléter ses études classiques sous la sirection de M. De Kermens. Il est admis à la faculté de droit de l'Université Laval en 1903 et admis à l'exercice de la profession d'avocat en juillet 1906.

Il pratique sa profession à Montréal de 1906 avant de devenir l'un des deux premiers avocats de Mont-Laurier, avec Me Lalonde, en 1910, soit à la création du district judiciaire de Montcalm. Au cours de sa carrière, il sera impliqué dans plusieurs causes, dont celle de M. Thomas Tranchemontagne, le seul pendu de la prison de Mont-Laurier. Il est également Substitut du Procureur Général pour le district de Montcalm pendant une trentaine d'années et conseiller légal de plusieurs corporations municipales et scolaires de la région.

Me Charette est aussi impliqué dans sa société, étant conseiller municipal de Mont-Laurier de 1915 à 1935 et maire jusqu'en 1939. Il est secrétaire des commissaires civils du diocèse de Mont-Laurier pendant plusieurs années. Il offre aussi ses services à plusieurs organisations au sein desquelles il est impliqué : le Conseil 2410 de Mont-Laurier des Chevaliers de Colomb, l'Alliance Nationale, les Prévoyants du Canada, la Caisse Nationale d'Économie, le bureau de colonisation diocésain et la Ligue du Sacré-Coeur.

L'importance qu'il accorde à la religion catholique lui vaut aussi d'être nommé Commandeur de l'Ordre de Saint-Sylvestre. Parmi les autres loisirs qu'il pratique, notons la marche, le billard, la lecture, la chasse et la pêche. C'est l'amour de la nature qui aurait convaincu Me Charette de s'établir à Mont-Laurier.


Historique de la conservation:
Les documents furent acquis par la Société historique en 1987, et un 2e versement en 2009-2010.

Portée et contenu: Ce fonds témoigne des activités professionnelles de Me Ernest Charette et de la pratique du droit principalement entre 1910 et 1942, notamment le fonctionnement de la Cour Supérieure, de la Cour de Magistrat et de la Cour de Circuit. Des documents de l'Office du Crédit Agricole du Québec aident aussi à comprendre le financement du monde agricole québécois de la fin de la décennie 1930. Ce fonds est principalement constituté de documents de cour, de documents reliés à ceux-ci (correspondances, frais de cour, notes en vue de plaidoiries) et de documents témoignant de la vie personnelle de Me Charette. Il comporte les séries suivantes:

S1 Cour Supérieure: voir la liste des documents fleche.gif

S2 Cour de Magistrat: voir la liste des documents fleche.gif

S3 Cour de Circuit: voir la liste des documents fleche.gif

S4 Office du Crédit Agricole du Québec: voir la liste des documents fleche.gif

S6 Documents professionnels non reliés à une cause présente dans les séries 1 à 4: voir la liste des documents fleche.gif

S7-S8 Vie sociale, personnelle et familiale: voir la liste des documents fleche.gif

S9 Documents publiés: voir la liste des documents fleche.gif


Bordereau :
B030,B031,B144 à 149.