Chroniques de nos familles
par Renée Desautels.




Histoires de familles : les Dalpé


Sainte-Julie, 1851, 23 Dalpé, 1871, 32, 1881, 55, 1891, 71, 1901, 91 et 2001, plus de 45. Tous ces Dalpé de souche julievilloise descendent de Jean Delpué dit Pariseau, fils de Jean et de Marguerite Delmat, et originaire de Rodez, Rouergue en Aveyron, France. Jean s’embarque pour la Nouvelle-France sur le navire « La Paix » et y arrive le 18 août 1665. Il est soldat de la compagnie Lafredière au régiment de Carignan-Salière. Il s’établit comme cultivateur à Pointe-aux-Trembles. Le 19 novembre 1674, à Montréal, il épouse Renée Lorion, fille de Mathurin et de Jeanne Bizet. Peu après, il est nommé tuteur des enfants mineurs de feu Nicolas Millet dont la veuve est Catherine Lorion, demi-sœur de Renée. Cette Catherine se remariera trois fois, la dernière à Pierre Desautels (mon ancêtre !), fermier voisin des Dalpé.

Jean et Renée engendrent quatre filles et quatre garçons : François et Pierre qui auront une descendance, Jean qui mourra à Varennes à l’âge de 22 ans et Nicolas qui décédera à 10 ans à Pointe-aux-Trembles. En 1681, le recensement nous apprend que Jean possède une arme à feu, une bête à cornes et trois arpents de terre en valeur. Hélas ! malgré son arme à feu, il est tué par des Iroquois le 2 juillet 1690.

François Dalpé et Catherine Thérèse Hayet ont deux fils dont certains descendants s’établiront à Sainte-Julie : Gabriel Dalpé dont la lignée descend jusqu’à Mathieu et Joseph Dalpé, marié à Louise Senécal. Deux fils de ce dernier couple constituent les deux principales branches de Dalpé julievillois. 

Le premier fils, Louis Dalpé, époux de Charlotte Jodoin, met au monde Joseph, qui se mariera à Apolline Savaria, puis à Josèphe William. Ce Joseph Dalpé est l’un des « 77 pionniers »; en 1851, on le retrouve établi à Sainte-Julie ainsi que ses enfants Sophie Lucie, Joseph, Louise et Angèle, tous mariés.

Le second fils du couple Joseph-Louise Senécal, est Jean-Baptiste Dalpé, marié à Marie-Louise Quintin. Le petit-fils, Jean-Baptiste Dalpé, et son épouse Marie Donais, installés à Varennes, ont plusieurs enfants mariés qui résideront à Sainte-Julie dès ses débuts : Julie Sophie, Apolline, Henriette, Jean-Baptiste, François-Xavier, Louis et Joseph.

Louis Dalpé, marié en première noce à Philomène Lussier et en seconde, à Thaïs Decelles, compte parmi ses descendants, André Dalpé, mari de Thérèse Carrière et, bien sûr, le « gros Natole », c’est-à-dire Anatole Dalpé, ses frères Anthime et Joseph Lucien, ainsi que ses enfants, Jeannette, Yvette, Rollande, France, Alain, Claude et Pierre.

Joseph Dalpé, fils de Marie Daunais, et marié à Sophie Rives, est l’autre Dalpé faisant partie des « 77 pionniers ». Sa lignée mène, entre autres, aux familles d’Origène et d’Hormidas.


Origène Dalpé et sa tendre moitié, Alva Aglaé Charlebois, élèvent une famille de bons vivants, presque tous membres du chœur de chant dont Armand est le maître chantre pendant environ quarante ans et …  les petits-enfants continuent la tradition.

Quant à Hormidas Dalpé, époux de Valida Comtois, c’est un homme au fort caractère et un excellent travailleur. Comme cultivateur, en plus du foin, il fait pousser des légumes (maïs, tomates, fèves, …) qu’il vend à la « cannerie Lassonde » de Boucherville. Cette vente de légumes a redonné une certaine prospérité aux cultivateurs, juste après la crise des années 30 et pendant la guerre de 39-45.  Hormidas, dit « Midas », également menuisier, réputé comme spécialiste « monteur de grange », est de toutes les corvées ou « bis ». Ses deux fils Roland et Réal sont cultivateurs tandis que Marcelin gagne sa vie comme camionneur pour la Provost Cartage à Montréal. Marcel, fils de Marcelin, qui travaillera dans le textile à Montréal, est fou de la campagne. Dans son enfance jusqu’après les premières années de son mariage, il passe tous ses congés et ses étés à la ferme de son grand-père Hormidas où il engrange plein de bons souvenirs.

Renée Desautels,  généalogiste





 

Familles suivantes:  Les Gagnon

Retour au menu des Chroniques