Chroniques de nos familles
par Renée Desautels.



Histoire de familles : les Bouchard


En 2000, avec plus de 120 personnes porteuses du patronyme, les Bouchard occupent la sixième position à Sainte-Julie. De quels ancêtres descendent-ils ? Eh bien ! ils peuvent se partager entre six souches.

Quatre ancêtres Bouchard se sont établis dans la région de Québec, Beaupré et Château-Richer. Claude Bouchard dit Dorval, originaire de Picardie, chirurgien, sergent et huissier, épouse en seconde noce en 1651, Marguerite Bénard, qui lui donne sept enfants dont trois fils qui assureront sa postérité. Claude Bouchard dit Le Petit Claude, natif du Maine et tailleur d’habits, élève avec sa femme, Louise Gagné, douze enfants dont trois garçons qui se marieront. Enfin, deux frères venus d’Aunis, Michel Bouchard marié à Marie Trotin en 1662 et Nicolas Bouchard , à Anne Roy en 1670, ont respectivement huit et six enfants dont six fils auront une descendance. Même si Michel est cabaretier à Québec, on le retrouve également à Beaupré et à Rivière-Ouelle tandis que Nicolas termine ses jours à Cap-Saint-Ignace.

Trois autres ancêtres s’installent à Montréal. Étienne Bouchard, de Paris et maître chirurgien, se marie à Marguerite Boissel en 1657. De leurs sept enfants, un seul fils assurera leur postérité. René Bouchard dit Lavallée, de Bretagne et maître taillandier (artisan qui fabrique les outils et fers tranchants agricoles et de terrassement), a seize enfants avec Marie-Anne Sauvageau qu’il a épousée en 1696. Enfin, Guillaume Bouchard et Françoise Bénard, mariés en 1665, n’ont qu’une seule fille. (Marguerite et Françoise Bénard ne sont pas proches parentes.)

Au recensement de 1901, on ne trouve encore aucun Bouchard à Sainte-Julie. Le registre des mariages nous apprend que Thérèse Véronneau, fille de Joseph et de Marie-Blanche Lacoste, épouse, le 15 septembre 1956, Jules Bouchard, originaire de Sainte-Agathe-des-Monts. Cependant, le couple ne vit pas à Sainte-Julie. Vers 1969, Rosaire Bouchard et son épouse, Germaine Marcil, s’installent à Sainte-Julie avec leur famille. Ils y sont toujours d’ailleurs; M. Rosaire profite d’une retraite bien méritée après 35 ans de service comme contremaître général pour les compagnies Catalytic et Pétromont.

Il y a 23 ans, madame Joanne Bouchard vient s’établir à Sainte-Julie avec sa famille. Elle doit quitter la ville pour deux ans, mais elle y revient tellement elle se sent bien en julievilloise. Cette jeune femme dynamique travaille à Radio-Canada depuis 23 ans et les dix dernières années, comme réalisatrice. Elle est également ambassadrice pour les fêtes du 150e. Dans le cadre des célébrations, pour les enfants de six à douze ans, elle conçoit et réalise un livre-jeu qui leur permettra d’apprendre l’histoire de leur ville tout en s’amusant. Madame Bouchard souligne que, sans l’aide compétente et généreuse de monsieur Guy Perron, elle ne pourrait mener à bien ce projet.

Renée Desautels, généalogiste

 

Familles suivantes:  Les Brunelle

Retour au menu des Chroniques